Mes amis, le monde est toujours aussi fou. Mon imaginaire peuplé de peace and love et de marguerites roses en a encore pris un coup. En réalité, je ne sais pas si je suis trop sceptique ou bien trop naïf, mais ce qui est certain c’est que je n’ai aucun avenir politique. Par exemple, j’étais persuadé que l’élection de M. Obama représentait un virage de l’Amérique dans ce qui me semblait alors être le « bon sens ». Que ne ni (quoi, ça s’écrit pas comme ça?). Mon égérie, l’homme qui incarnait la classe, l’intelligence et la mesure vient de se prendre ce que l’on pourrait qualifier de « bonne branlée ». Les démocrates viennent de perdre la Chambre des Représentants et conservent le Sénat de peu, passant à deux doigts d’un véritable désastre électoral. Inquiétant non? Ce cher Barack se trouvait déjà dans l’impossibilité de mener à bien ses réformes dans leur intégralité avant ce revers, mais que va-t-il se passer maintenant? Partons de l’idée que l’Amérique va boire le bouillon puisque dans l’impossibilité d’amorcer un virage politico-économique d’ampleur. Rappelons nous ensuite cette célèbre phrase : « Quand l’Amérique éternue, le monde s’enrhume ». Vous voyez où je veux en venir? Ouais, on est dans la merde.

Pendant ce temps, des prêtres catholiques et leurs fidèles se font trucider par des fanatiques islamistes à Bagdad. Rien de nouveau. Les Américains vont très certainement dénoncer cet acte d’une barbarie sans nom. Peut-être que la prochaine fois ils penseront à placarder quelques panneaux rappelant l’interdiction de port d’arme dans l’enceinte d’une église. Ou bien ils éviteront d’envahir un pays sans raison. A vous de voir.

Pendant ce temps, dans une lointaine contrée rurale et authentique, la France, on continue de virer les Roms à coup de pied dans l’arrière-train. Ce sont des voleurs après tout. Et puis les gens y ont d’autres préoccupations : travailler moins, moins longtemps, gagner plus… Quoi de plus normal? Même les jeunes générations en ont conscience. Et puis après tout, quel plaisir plus grand que celui de retrouver un matin sa voiture calcinée, sa vitrine brisée, son université bloquée, se faire défoncer les tympans par le mégaphone d’un jeune syndicaliste qui croit avoir tout compris à la vie?

D’ailleurs les retraites, y s’en foutent un peu. Ce qu’ils détestent par dessus tout, ce sont les nains. Mais au fait, où est passé Narcozy? Peut-être a-t-il fait une overdose de cocaïne (non, le café ne peut pas causer autant de tics chez une personne). A moins qu’il ait été convié à une soirée hype par M. Berlusconi et la nouvelle première dame d’Italie? Vous l’avez peut-être croisée dans les night clubs de la capitale lombarde sous le pseudonyme de Ruby. Mais si, 17ans, marocaine, danseuse de podium… Mme Bruni-Sarkozy va avoir de la concurrence.

Nan mais attendez… J’en arrive à me déprimer moi-même! Stop! Après tout il y encore du positif dans ce monde en décomposition. Laissez-moi réfléchir… Ha oui! Une femme a été élue à la tête du Brésil. En même temps, j’aurais aimé voir le résultat si elle avait été un homme. Et si elle n’avait pas été la dauphine de Lula. Autre chose… Les ivoiriens se sont déplacés en masse aux urnes! Ça c’est cool. Ne reste plus qu’à espérer que la publication des résultats ne sera pas suivie d’un bain de sang… Israël juge ses soldats qui se sont servis d’enfants comme boucliers humains lors de la guerre de Gaza. Je sais, ça vous paraît normal… Mais c’est Israël quoi.

Ça vous remonte le moral tout ça? Moi pas. Je suis définitivement fait pour élever des pigouins gays au Bouthan. Je vais préparer mes bagages. J’oubliais. Les avions n’ont plus de carburant puisque les grévistes bloquent les entrepôts pétroliers… Monde cruel.

Publicités