Ca y est mes amis. Nous y sommes. Ou plutôt j’y suis : 20 années révolues. 20 années de grâce, de déceptions, de bonheur et de malheur, de rencontres et de solitudes. J’aime la vie! Mais si je vous assure, le vieil aigri que je suis parfois cache un optimiste avéré, amoureux de l’instant présent et des joies partagées.  Le Temps passe et nous fuyons l’Ennui. Le temps passe, les saisons aussi. Notre jeunesse dépérit mais notre âme s’affermit. Oui, je suis d’humeur poétique, mais je vous épargnerez ma prose laborieuse. Vous me pardonnerez aussi de vous offrir un article peu consistant. Laissez moi néanmoins vous faire partager les deux choses qui ont illuminé ma journée, une touche de nostalgie dans le cœur, mais non dénuée de bonheur.

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine

 

 

 

Publicités