L’art est un luxe. Parfaitement, messieurs dames, c’est bien ce dont il est question… Enfin. Tout est relatif. Figurez-vous que je me trouvais hier place Stanislas à manger une glace trois boules cactus pain d’épice et papamanga en charmante compagnie histoire de profiter du miracle de la semaine : une journée de soleil. Alors que je discutais de choses et d’autres avec mes comparses, mon regard a soudain été attiré par les vitrines Daum… Quelques pièces de verres soufflés, un quelque chose d’assez kitch et floral qui a en plus l’audace de coûter la peau du cul. Et quelle est la justification de prix aussi exorbitants? Leur slogan – attention les copains, ça brûle les yeux – « Art is the ultimate luxury ». L’art est le le luxe ultime. L’art est un luxe. Un luxe que l’on retrouve sous la forme d’une orchidée en cristal d’un mauve pâlot que je ne mettrais même pas dans le salon de ma grand-mère. Paradoxalement, et c’est là toute la beauté de la scène que j’ai pu vivre dimanche dernier (déjà que le soleil à Nancy c’était beaucoup), juste à quelques mètres de nous, une bande de jeunes reprenait les grands classiques de la musique française et c’était loin d’être dégueulasse, c’était gratuit et spontané…  C’était de l’art…

Alors la voilà la question qu’elle est bonne : l’art est-il un luxe? Le luxe se définit comme une chose superficielle, qui va au delà du vital, qui est en plus et qui, en règle général, s’associe à une idée de valeur, de prix, de moyen. Mais voilà, de deux choses l’une : l’art ne serait-il pas un besoin? Faut-il vraiment avoir les moyens pour accéder à l’art? Qu’est-ce que l’art? Un livre, un tableau, une sculpture, un morceau de musique… De nos jours, entre les politiques culturelles pas trop dégueulasses pondues de par l’Europe (les musées nationaux gratuits pour tous les jeunes, en voilà une réforme qu’elle claque sa race) et l’outil Internet, l’art est à portée de tous désormais. Un livre? Une bibliothèque. Une musique? Un film? Et alors? Alors on vous emmerde publicitaires de Daum.

L’art est-il un luxe? Peut-il faut-il simplement pouvoir se payer le luxe de la curiosité. Ou peut-être pas. L’art est-il un besoin? Je ne sais pas mais la beauté très certainement. L’art est-il beau? Sans aucun doute, chaque fois de façon différente, parfois même de façon moche, choquante et glauque.

Non, l’art n’est pas un luxe, l’art est une opportunité de s’ouvrir à un autre chose. L’art est la quintessence de choses intangibles, l’art c’est l’immortalisation de la fragile beauté de l’éphémère. L’art c’est l’âme, les tripes, la gerbe et le cœur. L’art n’est pas un luxe, l’art est humain, l’art est nature.

Art is the ultimate luxury… Pour les gens qui n’ont pas de goût.

Publicités