Aujourd’hui, défi ultime de réussir à satisfaire tout le monde. Je m’explique… à la base, je n’écoute pas de rap, c’est un mec pas trop con qui m’a initiée et je ne crache jamais sur un bon morceau, même si j’ai du mal. Pourquoi? Parce que sous mes costards, je suis une putain de métalleuse. Je ne jure que par le rock et ma diversité musicale est venue avec le temps, avec la maturité, je suppose. Je me permets d’ailleurs une parenthèse. Je n’aime pas le rap, notamment parce qu’une chanson avec des mother fucker toutes les deux lignes, je trouve ça sans intérêt. Mais, en même temps, c’est un peu hypocrite de ma part. Pourquoi? Parce que j’adore le hard core. Qu’est ce que le hard core? Bah du hard rock en verlan. À savoir donc, des paroles dignes des plus gros rappeurs vénères des USA sur un putain de son de métal. (voilà qui par ce biais explique pourquoi les coreux écoutent du rap, d’ailleurs). Ça c’est fait, revenons donc à nos moutons. À la base, donc, je suis pas rap et – pire – j’aime pas Eminem. Mais bon. Je suis bonne joueuse, j’ai donc écouté les morceaux qu’on m’a proposés comme une gentille petite fille qui ne serait pas dégoutée par le service de midi qu’elle s’est pris en pleine gueule et, ouais, les morceaux de Eminem que vous m’avez passé ne sont pas dégueulasses. Commençons par Cinderella Man, juste pour les paroles, parce que je souffre avec lui.

Maintenant, les choses sérieuses. Ouais, carrément, dans ta gueule en pleine canicule un samedi après-midi : les choses sérieuses. Pourquoi? Parce qu’on me dit, écoute Sing for the moment, d’Eminem (on précise en toute honnêteté que c’est une reprise d’Aerosmith et il était sage d’y penser en s’adressant à moi). Je me suis donc exécutée. Ça m’a plu. (notez le, enregistrez le, faites-en ce que vous voulez). Voilà la bestiole :

Jusque là, rien à redire, un bon flow, un instru de ouf, les refrains passent très bien en donnant une sorte d’ambiance éthérée et nostalgique au tout. Très très bien, pas déçue, je songe même à la mettre sur mon I-pod. (et la foule est en délire….). Sauf que… Voilà. Moi, sur mon I-Pod j’ai aussi l’originale. Parce que j’adore Aerosmith. Qui ne les aimerait pas, franchement? Nécessairement, chez eux, il y a des morceaux doux, comme Sing For The Moment qui dans sa VO est plus une balade qu’un morceau de rock (clic). Well. En même temps, les rappeurs auraient beaucoup à apprendre de ce groupe. Pourquoi? Parce que Eat The Rich. Par exemple.

Aerosmith est un groupe qui a traversé le temps et a su évoluer avec lui. On a commencé par du Rock’n’roll dans les années 60, avec des tendances rock blues non dissimulées, jusque dans les années 70. En 74, ça donne l’excellent Get Your Wings avec – exemplification – Lord of the thighs. Plus tard, Rocks, qui signera définitivement leur statut de superstar….

Dans les années 80, le groupe tourne au hard rock typique, sans pour autant ignorer la naissance… tadam. Du Hip Hop. Bah ouais… Walk This way, quoi….

Alors, ok, je boude un peu le rap mais je ne suis pas mauvaise joueuse… Et puis toute personne écoutant du rock (du vrai rock, hein, pas du TH ou autre connerie dégueulasse et honteuse) a toujours eu des relents de rap ou de hip-hop dans les oreilles. Aerosmith. Cqfd.

Publicités