Je suis du genre hippie. C’est brutal comme entrée n’est-ce pas? Bref. Je vais pas me caricaturer, mais disons que j’ai de forts penchants « peace » et « respectons la nature ». Du coup, je me prend souvent à engueuler mes potes parce qu’ils viennent de réduire à néant une guêpe un peu dérangeante à l’aide d’une fourchette ou de faire exploser comme du pop corn une araignée un peu trop hideuse pour mériter de vivre. Mais voyez-vous, mon amour pour la faune et la flore de notre chère planète a tout de même ses limites. Et une plus grande que les autres. Elle s’appelle… le moustique. Comment cette garce de mère Nature a-t-elle pu créer un insecte aussi insupportable. Nan mais je dis ça parce que je me suis frais dévorer par une horde de ses horreurs au bord d’un lac et qu’aujourd’hui je souffre le martyr. J’ai compté 26 piqures tout de même… Je sais bien que c’est peu intéressant, je cherche juste un peu de compassion. Et j’en profite aussi pour déclarer la guerre aux moustiques. J’appelle à leur extermination. (Mouahaha). Mais comme disait Sun Tzu, connais ton ennemi. Donc merci wikipédia.

« Les Culicidae regroupent les insectes communément appelés moustiques ou, au Québec, maringouins. Classée dans l’ordre des Diptères et le sous-ordre des Nématocères, cette famille est caractérisée par des individus aux antennes longues et fines à multiples articles et par des femelles possédant de longues pièces buccales en forme de trompe rigide de type piqueur-suceur.

Les moustiques ont un rôle extrêmement important en santé humaine (ou animale) car ils constituent, au delà de leur rôle de nuisants par les piqûres douloureuses qu’ils infligent, le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’homme. Les moustiques sont responsables, entre autres, du paludisme, une des toutes premières causes de mortalité humaine, de nombreuses maladies à virus (arboviroses) telles que la dengue, la fièvre jaune, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre du Nil occidental (West Nile Virus), le chikungunya, d’encéphalites virales diverses ainsi que de filarioses et constituent à ce titre l’un des sujets majeurs d’études en entomologie médicale.

À ce jour (Harbach,2010), 3 525 espèces de moustiques sont décrites, réparties (Harbach & Kitching, 1998) en deux sous-familles : Anophelinae (473 espèces) et Culicinae (3049 espèces) et plus de 44 genres. Pour être complet, il faut rajouter à cette liste 157 sous espèces. »

Voui je sais vous vous en foutez sûrement. Mais je pars au boulot, déprimé, en souffrance psychologique, psychique et physique, à moitié rendu fou par une paranoia culicidaire (moustiquaire ça le faisait pas), alors je vous dis fuck. Et merci d’avoir supporté mon délire aussi.

Publicités