Excusez-moi, j’ai manqué de vomir, je viens de voir la gueule de Carla Bruni-Sarkozy à la télé avec sa pub contre le HIV… Cette femme mériterait d’être pendue haut et court, c’est absolument incroyable tant c’est évident.

Lecteurs, Lectrices, vous savez quoi? Je suis de mauvaise humeur. Alors, tous ensemble, aujourd’hui, crachons méchamment sur le monde. Oh yeah.

D’ailleurs, en parlant de monde, rapidement, parlons de merde, parlons France. Vous l’aurez peut-être remarqué, en ce fabuleux jeudi (noir), c’était – ô miracle – jour de grève dans notre beau pays. Un de plus, un de moins, vous me direz, on n’est plus à ça près. C’est pas faux. Évidemment, la SNCF s’est fait plaisir, mais il fallait s’en douter. Au final, nos amis de la CGT annoncent près d’un million de manifestants, tous syndicats confondus (parce que maintenant, pour pouvoir arrêter de bosser jeune, la gauche & la droite tombent d’accord. Vous l’aurez compris, ça parlait retraite, aujourd’hui), alors que le gouvernement évoque une « faible mobilisation ». Well, well, well… C’est vrai qu’un million de mobilisés sur plus de 60 millions de français, c’est pas énorme, non plus… Mais, dans le fond, le truc qui serait vraiment sympa, c’est que, avant de vouloir gouverner la France, les hommes de la politique apprennent à compter… Je suis sûre que ça nous aiderait.

Allez, juste pour le kiffe, on continue sur cette lancée, ça me défoule et il y a des chances pour que ça vous amuse… pourquoi se priver? En fait, non. Excusez-moi, je traînais sur Rue 89 pour chercher un autre fun fact à démonter et je suis tombée sur un article magnifique « comment fabrique-t-on les chips au goût Cheeseburger? ». Nécessairement, maintenant, j’ai envie de vomir. La stupidité de ce monde n’aura de cesse de me surprendre…

Bon, et sinon, comment tu vas lecteur, lectrice? Les vacances, ça s’annonce bien? Il fait beau, chez toi? T’as quelque chose de prévu ce week-end? Parle-moi, lecteur. Parle-moi, lectrice… Tu vois bien que je suis désoeuvrée, j’ai rien à faire, je suis en vacances, je m’ennuie… Je laisse le temps passer en attendant le week end du 18 juin… Tu sais, ce week end où je vais voir AC/DC, logée intra-muros avec non pas deux mais trois fumeurs de Chesterfield (initiés par mes soins). Et puis, il y aura aussi une soirée au Duc des Lombards… Tu vois, Lecteur, c’est toujours quand on attend vraiment quelque chose que le temps passe lentement… Parce que, le cas échéant, on est toujours à la bourre, toujours trop just, jamais assez large. Life’s unfair.

J’ai pas d’inspiration, je laisse ma plume ici, je vais aller gerber ailleurs.

Ps – Non, mais sérieusement, elle a pas une tête à claques, la femme du président?

Publicités