Hé bien ce soir, je vais me permettre le luxe que ma coblogueuse s’est octroyée il y 3 jours : poster quelque chose de simple, rapide, pas prise de tête et qui j’espère vous fera kiffer. Je voulais vous proposer un bon vieux morceau de musique, le genre de truc pas connu mais qui vous fera – peut-être – vibrer. Et puis j’ai aussi eu l’idée de consacrer un post entier à Nina Simone (chose qui, je vous le promet, sera faite). Et puis finalement, sur les conseils d’un ami qui était pourtant assez pessimiste quant au résultat, je me suis plongé dans la discographie de Lil’ Kim. Si vous n’êtes pas amateur de Hip Hop, vous ne connaîtrez certainement pas. Si vous n’êtes pas amateur de la période Nigga/Gangsta du Hip Hop, et que vous n’êtes pas capable de faire – comme je le fais – abstraction de ce détail, vous risquez fortement de ne pas apprécier.

Certes sur les quelques albums que j’ai pu écouter, la rappeuse tombe souvent dans le piège de faire reposer ses musique sur son flow sans trop se soucier de l’associer correctement à l’instru, ou tout simplement de produire une bonne instru. Mais au delà de ce travers malheureusement très répandu, Lil’ Kim c’est aussi un flow percutant, féminin (oui oui), des instru souvent groovy, parfois avec d’autres influences (on tombe même dans l’oriental dans l’album The Naked Truth)… Bref, c’est du rap authentique, qui balance, assez original pour pas être chiant : du bon. L’album Hard Core est véritablement un bijou. Faut dire aussi qu’elle a été la compagne de Biggie Small quoi…

Sur ce, je n’en dit pas plus, vous laisse écouter et j’espère kiffer.

Petite playliste courte (mais efficace) : ICI

Allez, je vous vois insatisfaits, voici un clip bien fun (si pris au second degré) de B.I.G. et Junior Mafia (collectif auquel appartient notamment Lil Kim).

Publicités