Joyeuse Saint-Valentin, lecteur! Normalement, la théorie veut que deux tiers d’entre vous grimacent en me maudissant doucement. J’aime ça, je suis dans le même cas que vous (et c’est même précisément pour ça qu’on a décalé le rythme de postage histoire que je sois celle qui vous écrive aujourd’hui, c’est vous dire).

Ah… La Saint-Valentin… Romantisme, amour, couple… Quelle journée de merde/gerbe (au choix)! L’avantage, c’est que, pour le coup, j’ai quelques scoop à vous annoncer pendant que mon co-bloggueur roucoule avec sa dulcinée, ce traitre.

Ce qu’il faut savoir c’est que ce putain de 14 février a été sacralisé par l’église catholique et que c’était une célébration complètement différente de celle d’aujourd’hui. Eh ouais.

Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des lupercales). À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages.
Cette pratique laissait libre cours à beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment « la plus belle du village », très courtisée.

Concrètement, la Saint-Valentin, à la base, c’était un grand club échangiste. Voilà qui nous venge quelque part de tous ces couples égarés qui pourrissent l’héritage de ce mec barbu connu aussi sous le nom de Yeshoua & qui – en plus – est né de la divine conception, à savoir : no sex, no pleasure, une crucifixion & beaucoup d’emmerde.

De nos jours, le 14 février, c’est l’occasion pour les couples pré-matures de faire semblant de l’être et de se murmurer des promesses qui ne seront jamais tenues et pour les couples matures d’être sûrs de baiser au moins une fois cette année (quoi que, si l’équipe de France de football remporte quelques matchs pendant la coupe du monde, on peut estimer qu’ils baiseront au moins 2 voire 3 fois pour 2010, on en sauverait presque la population vieillissante de cette chère Patrie).

Si, comme moi, vous êtes de ces gens soit trop seuls soit trop aigris soit trop anticonformistes soit les trois possibilités réunies, la seconde étant souvent la conséquence de la première, j’ai quelques tuyaux pour vous, histoire que cette journée ne vous pèse pas trop. Ce serait franchement relou de se gâcher un dimanche, je pense.

En premier lieu : surtout ne pas rester seul, ça fait ruminer. Ami lecteur, amie lectrice, tu as forcément un(e) pote aussi seul(e) que toi ce soir, voire plusieurs. De là, deux options : soit tu passes la soirée avec une personne du sexe opposé et en ce cas là : free style de la partie de jambes en l’air anti romantique au possible; soit tu passes la soirées avec des potes avec lesquels il ne se passera rien et, là, je t’invite à suivre le reste de mes indications.

En second lieu : prévoir la masse d’alcool. Ça peut toujours servir, de toutes façons ça sert toujours, et j’ai une proposition ludique à te faire. Pour cela, il te faut une bouteille d’alcool, des verres & la chanson Mon cœur, mon amour de cette pétasse d’Anaïs. Le deal, c’est de boire à chaque fois qu’elle utilise le mot « cœur » ou le mot « amour ». Pire que le jeu des Schtroumpfs, ça te mettra en condition pour ne pas trop souffrir du froid glacial qu’il y a dans ton lit.

Troisième point : soit tu cuisines bien, soit tu as un pote qui sait cuisiner. Tente le petit repas élaboré pour pouvoir manger à table avec tes potes en crachant sur le genre opposé, sur l’amour qui fout le camp, le monde qui se casse la gueule, moque toi des vieux, ne respecte rien ni personne et quand tes paroles te donneront envie de vomir, bois un verre : ça te passera.

Et enfin : te voilà en conditions pour passer une soirée anti-saint-valentin plus que respectable, tu garderas un souvenir mémorable de ce 14 février où le monde aurait pu s’écrouler sans que tu en aies quoi que ce soit à foutre.

NB. Tu peux aussi prévoir un film anti-romantique. Parce que je songe à en faire un article, je te propose Antichrist, ça te détendra.

Bonne soirée, bonne journée!

Publicités