Hier matin fut un de ces matins merdiques. Vous savez, ces matins où 3 réveils sont nécessaire pour vous réveiller, 5 pour vous motiver. Le genre de matin qui succède à une nuit merdique et précède – généralement – une journée tout aussi merdique. Même pas la motive de me faire un petit déjeuner digne de moi, oubli du café dans la cafetière, vautrage dans le canapé à surfer nonchalamment sur les sites habituels. Même Nina Simone ne parvient pas à m’arracher l’esquisse d’une émotion. Et là. Le petit truc anodin qui va changer ma journée.

Vous vous demandez ce que c’est hein? Vous vous imaginez peut-être un truc assez classe, ou alors un truc crade, ou alors vous en avez rien a foutre. Mais non! Bon, je l’avoue. J’ai brusquement décidé de regarder Men In Black. Et pas n’importe lequel : Men In Black 1 (s’il vous plaît!). Et quel film! Je sais Cendar, tu es déçue, consternée certainement. Mais à force de voir des films d’auteurs, j’en avais oublié la définition d’un « bon film ». Ou plutôt j’avais réduit la catégorie de manière à ce qu’aucun film holywoodien ou sans prétention puisse s’y immiscer. Mais Men In Black est un film d’anthologie. Pourquoi? Parce qu’il y a :

De la science-fiction à deux balles. Bah oué, moi j’ai toujours pas compris comment une galaxie peut tenir dans une bille, mais je vous avoue que ça me fait tripper un max.

De l’action. Pas beaucoup, mais bien distillée. Moi j’en ai marre des scènes d’actions qui durent, durent et durent encore.

Des aliens : et quels aliens! Faut voir leur tronche : on va des boudins de la caféteria qui jactent comme des tchèques sous hélium, au gros cafard répugnant pris d’un complexe d’infériorité en passant par le bull français qui parle comme mon oncle (fumeur notoire), sans oublier le poulpe de l’espace!

De gros gunz : quoi des gros phallus? Non, je trouve le carboniseur azimut réverberant à capacité accrue très crédible moi. Sans oublier le fou rire du révolver/seringue qui clou au mur Will Smith… Et quand on parle du loup.

Tommy Lee Jones et Will Smith : parce que c’est le couple le plus classe depuis De Niro et Al Pacino, parce que Tommy Lee Jones a du chien, et Will Smith a la classe, parce que c’est eux les men in black! Quoi je m’emballe?

Enfin bref tout ça pour dire pas grand chose n’est-ce pas? C’était juste histoire de rappeler que moi aussi je peux savourer les choses simples.

Publicités